Information génétique et maladies rares

MARSEILLE
‹ Accueil / SCIENCES PARTICIPATIVES / Marseille / Information génétique et maladies rares

AGENDA INFORMATION GÉNÉTIQUE & MALADIES RARES À MARSEILLE

août

septembre 2019

octobre
LUN
MAR
MER
JEU
VEN
SAM
DIM
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5
6
Événements pour septembre

1

Aucun événement
Événements pour septembre

2

Aucun événement
Événements pour septembre

3

Aucun événement
Événements pour septembre

4

Aucun événement
Événements pour septembre

5

Aucun événement
Événements pour septembre

6

Aucun événement
Événements pour septembre

7

Aucun événement
Événements pour septembre

8

Aucun événement
Événements pour septembre

9

Aucun événement
Événements pour septembre

10

Aucun événement
Événements pour septembre

11

Aucun événement
Événements pour septembre

12

Aucun événement
Événements pour septembre

13

Aucun événement
Événements pour septembre

14

Aucun événement
Événements pour septembre

15

Aucun événement
Événements pour septembre

16

Aucun événement
Événements pour septembre

17

Aucun événement
Événements pour septembre

18

Aucun événement
Événements pour septembre

19

Aucun événement
Événements pour septembre

20

Aucun événement
Événements pour septembre

21

Aucun événement
Événements pour septembre

22

Aucun événement
Événements pour septembre

23

Aucun événement
Événements pour septembre

24

Aucun événement
Événements pour septembre

25

Aucun événement
Événements pour septembre

26

Aucun événement
Événements pour septembre

27

Aucun événement
Événements pour septembre

28

Aucun événement
Événements pour septembre

29

Aucun événement
Événements pour septembre

30

Aucun événement

INFORMATION GÉNÉTIQUE DE LA PARENTÈLE DANS LES MALADIES RARES : ADAPTER L’ACCOMPAGNEMENT DES MALADES

Le diagnostic d’une maladie rare entraine un bouleversement majeur de la vie actuelle et future d’un individu. S’y ajoute, dans le cas des maladies génétiques transmissibles, l’obligation depuis 2011 de réaliser cette information génétique de la parentèle  (IGP). Même si l’intérêt d’informer, en termes de prévention, traitement précoce ou conseil génétique apparait le plus souvent au malade récemment diagnostiqué, la réticence à annoncer une mauvaise nouvelle, et parfois le mauvais accueil qu’il reçoit rendent cette annonce difficile voire délétère pour ses liens familiaux. Et si de nombreuses études ont été menées sur l’annonce par un professionnel de santé d’une maladie sévère (maladies génétiques rares, cancer), peu, hors du champ de l’oncogénétique, se sont intéressées aux situations où cette mission est déléguée à un profane, le malade lui-même.

Ce projet vise à identifier les facteurs favorisant ou limitant la qualité de l’IGP et les difficultés rencontrées voire les problèmes familiaux en résultant. Dans un 2ème temps, il s’agira d’identifier des stratégies favorisant l’IGP, adaptées à la diversité des situations rencontrées. Issu de témoignages de représentants d’associations, ce travail s’inscrira dans une perspective délibérément collaborative associant représentants associatifs et professionnels de santé aux chercheurs en SHS, de la mise au point du questionnaire d’enquête à sa dissémination par des canaux associatifs et à l’identification de solutions innovantes reposant sur les mécanismes identifiés.

L’ÉQUIPE DE TOUS CHERCHEURS MARSEILLE EN SCIENCES PARTICIPATIVES

Constance HAMMOND

Constance HAMMOND

Directrice de recherche émérite à l'Inserm et Présidente de Tous Chercheurs

constance.hammond@touschercheurs.fr

Marion Mathieu

Marion Mathieu

Formatrice scientifique et responsable du projet «Éducation à la santé», maître de conférence associée à Aix-Marseille Université

marion.mathieu@touschercheurs.fr

Jean THIMONIER

Jean THIMONIER

Ingénieur Inserm et responsable du projet "Éducation à la recherche"

jean.thimonier@touschercheurs.fr

CALENDRIER

  • Automne 2018 : constitution d’un groupe de travail et de réflexion (composé de professionnels et de représentants d’associations de malades) pour affiner le projet
  • Début 2019 : 1ère réunion du groupe de travail
  • Durée du projet : 2 ans (sous réserve de financement)